Search

Comprendre la tarification en maison de retraite

Le prix d’une maison de retraite est un point essentiel à prendre en compte lorsque l’on recherche un hébergement pour personnes âgées. Toutefois, évaluer ce coût s’avère généralement complexe, les tarifs d’un établissement se composant de trois éléments distincts, fixés par des institutions différentes et n’obéissant pas aux mêmes règles de financement.

Le coût mensuel d’une maison de retraite

chambre-maison-retraite

Afin d’obtenir un prix mensuel lissé sur une année, l’usage est de multiplier le tarif journalier de la maison de retraite à Paris par 30,5. Le tarif ainsi présenté est appelé « tarif hébergement », auquel il convient d’ajouter le « tarif dépendance ».

Le tarif hébergement

Le tarif hébergement est à la charge de la personne âgée, mais il peut également être couvert par l’aide sociale départementale si l’établissement est habilité à ce titre.

Il recouvre l’ensemble des prestations d’administration générale, d’accueil hôtelier, de restauration, d’entretien et d’animation de la vie sociale de l’établissement, non liées à l’état de dépendance des personnes accueillies.

Le tarif dépendance

retraite-senior-dependance

Le tarif dépendance est proportionnel au niveau de dépendance du résident. Il peut être uniquement à sa charge ou être partiellement couvert par l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). C’est l’évaluation de la dépendance au moyen de la grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupes Iso-Ressources) qui permet de déterminer le degré d’autonomie de la personne.

Ce tarif recouvre l’ensemble des dépenses directement liées à l’état de dépendance, à savoir les aides et surveillances nécessaires à l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne et sociale.

Le tarif soins

Le tarif soins est le seul à être couvert en totalité, par l’Assurance maladie. Il recouvre toutes les prestations médicales et paramédicales nécessaires à la prise en charge des affections somatiques et psychiques des personnes résidant dans l’établissement. Il intègre aussi les prestations paramédicales de soins, liées à l’état de dépendance des personnes accueillies.

Néanmoins, certains frais de soins de santé – dépenses liées aux hospitalisations, lunettes, appareils auditifs ou encore prothèses dentaires – restent à la charge du résident.

Les charges financières supplémentaires

soin-senior-retraite

Certaines maisons de retraite proposent des services additionnels, regroupés sous forme de pack ou proposés à la carte. C’est notamment le cas des Terrasses de Mozart, EHPAD situé à Paris 16e, où des services de confort supplémentaires sont dispensés sur demande par des intervenants extérieurs : coiffure, esthétique, pédicure, massages, etc.

Enfin, d’autres charges financières peuvent également être à envisager. C’est le cas par exemple des rendez-vous chez le médecin généraliste ou spécialiste, des frais d’appareillages divers ou encore de l’achat de vêtements et autres éléments indispensables au quotidien.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *