Search

Quelles barrières contre les microbes au quotidien ?

Jeune femme qui enfile un masque pour faire barrière contre les microbes

Virus, bactéries et microbes font naturellement partie de notre écosystème. Si la plupart d’entre eux nous veulent du bien, certains s’avèrent plus nocifs pour notre santé. Mais plusieurs gestes et mesures permettent toutefois de se prémunir d’une contamination…

Le lavage des mains

L’hygiène est l’un des principes fondamentaux pour se protéger contre les microbes. Souvent présents sur les objets ou à la surface des mains, les virus ne résistent pourtant pas à l’eau et au savon. C’est la raison pour laquelle un lavage régulier des mains constitue un geste indispensable pour limiter, par exemple, la propagation des épidémies hivernales telles que la grippe ou la gastro-entérite. En l’absence d’un point d’eau à proximité, l’utilisation d’un gel désinfectant pour les mains reste une alternative efficace.

Mais la propreté ne doit pas se cantonner à la sphère corporelle. L’environnement dans lequel vous évoluez – votre bureau, votre maison – doit lui aussi être régulièrement nettoyé et aéré. Même lorsque les températures chutent, il est impératif de renouveler l’air ambiant de son intérieur pour réduire la prolifération des champignons et des virus.

Les mouchoirs jetables

La propagation de nombreux microbes s’effectue via les sécrétions nasales et/ou salivaires. En cas d’éternuements intempestifs, des millions de gouttelettes potentiellement chargées en virus s’envolent dans les airs et peuvent contaminer les personnes aux alentours.

C’est la raison pour laquelle il est vivement recommandé, d’une part, d’éternuer dans le pli de son coude et, d’autre part, de se moucher uniquement avec des mouchoirs à usage unique. Finis les mouchoirs en tissu qui se réutilisent plusieurs fois ! Les mouchoirs doivent être jetés après utilisation dans une poubelle dotée d’un couvercle.

Un lavage minutieux des mains s’impose logiquement après chaque mouchage.

La vaccination

Il s’agit certainement de l’une des meilleures armes à la disposition de l’homme pour se protéger contre les virus et les bactéries qui, selon la définition du microbe, appartiennent tous les deux à cette famille. En France, l’offre vaccinale se propose de vous prémunir contre des maladies bactériennes et virales pouvant être graves comme le tétanos, la diphtérie, la rougeole, la rubéole ou encore la coqueluche.

Pour rappel, la vaccination se base sur un principe simple : confronter le système immunitaire à une charge virale ou bactérienne faible de la maladie afin qu’il puisse développer ses propres armes s’il venait à être contaminé par la véritable pathologie.

Mais au-delà d’assurer une protection individuelle, la vaccination permet aussi de protéger les autres. De nombreux vaccins ont ainsi permis d’éradiquer – ou du moins de mettre en dormance – diverses maladies dans le monde qui étaient autrefois responsables de nombreux décès.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *